Biographies & autobiographies, Romance

Je couche toute nue

Chronique de Je couche toute nue, textes réunis par Isabelle Mons & Didier le Fur.

« Le caractère promet d’être la qualité maîtresse de Melle Camille Claudel. Dans tout ce qu’elle entreprend, elle accentue la force et l’expression ; une bonne construction est son constant objectif ; comme tous les vrais sculpteurs, elle dessine beaucoup et son crayon poursuit avant tout le modelé et le traduit avec une science extraordinaire à cet âge. »

Textes réunis par Isabelle Mons & Didier le Fur, Je couche toute nue, Slatkine, 2017, p. 48.

Motivations initiales

Exhumer des livres qui dorment depuis trop longtemps dans ma PAL, ça m’arrive de temps à autre…

Synopsis

Lorsqu’ils se rencontrent, elle est encore mineure mais elle a la chance de devenir l’élève du grand maître sculpteur. Vingt-trois ans les séparent mais qu’importe, l’amour n’a pas d’âge ! Ils vont s’aimer d’une passion dévorante et intense pendant neuf années.

Si Rodin meurt en pleine gloire, Camille Claudel elle, est internée pendant trente années et meurt seule.

Avis

Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps avant d’ouvrir cet ouvrage qui regroupe des dizaines de lettres dont Camille Claudel et Auguste Rodin sont soit les auteurs, soit les destinataires, soit évoqués par des personnes de leur entourage, qui ne peuvent s’empêcher de les admirer, mais également des coupures de presse, des extraits de biographie. Les historiens Isabelle Mons et Didier le Fur réunissent ici des trésors. Bien que l’histoire d’amour entre les deux artistes ait fait l’objet d’une multitude de publications, de gorges chaudes ou bien même de films, ici Isabelle Mons et Didier le Fur ont pris le parti de nous faire découvrir ces deux artistes à la fois d’une façon intimiste mais également au travers de leur personnage publique. 

Certaines lettres sont extrêmement bouleversantes, elles transpirent tantôt l’amour, tantôt la haine. Elles ne font que refléter la complexité de la relation amoureuse entre Rodin et Claudel. Le lecteur comprend à demi-mot qu’entre eux c’est explosif, tout feu tout flamme, qu’il n’y aura jamais de juste milieu. C’est touchant et passionnant, impossible à lâcher, on est constamment tiraillé entre un sentiment de voyeurisme et d’espoir pour cette histoire d’amour.

Si la relation entre les deux artistes reste l’objet central de cet ouvrage, ici, le lecteur découvrira aussi, en filigrane, les conditions de vies de ces artistes de la fin du XIXème qui se résument bien souvent à un manque évident d’argent, à cette « bohème » que certaines ont chantée.

Amateurs d’art mais également d’histoire, si vous osez vous aussi entrer dans l’intimité de l’histoire de Camille Claudel et Auguste Rodin, vous en sortirez probablement bouleversés mais assurément avec un œil totalement différent sur le monde qui vous entoure… 

Pour en savoir plus

Retrouvez la présentation de ce livre sur le site de l’éditeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s