Drame, Roman

Femmes en colère

Chronique de Femmes en colère, de Mathieu Menegaux.

« J’ai eu peur pour ma vie, une peur animale, viscérale, paralysante. Ils se sont servis de moi, je les entendais m’insulter, leurs mains me frappaient les fesses, ils m’ont tiré les cheveux, empoignée, brutalisée, forcée encore et encore. Ils m’ont salie partout. Un déchainement de bruit, de violence, de douleur, de soumission, d’odeur de sueur et de porcherie. Et soudain le silence. »

Mathieu Menegaux, Femmes en colère, Éditions Grasset, 2021, p. 100.

Motivations initiales 

Je l’ai dit et je le redis, Mathieu Menegaux est une valeur sûre ! Ses romans sont diablement efficaces et à chaque fois je prends un bon uppercut en pleine face ! Est-ce que ce roman va avoir le même effet ? 

Synopsis

Mathilde est une mère de famille dévouée, une gynécologue respectée et appréciée par ses collègues. Elle mène une vie à cent à l’heure, elle use – et abuse ? – de Tinder pour assouvir ses désirs sexuels. 

Mais l’un de ces rendez-vous tourne mal et vire au cauchemar pour Mathilde. Elle se sent sale, elle se sent trahie et abusée et n’a plus qu’une idée en tête : leur faire payer cet acte qui est un viol. 

En juin 2020, la Cours d’Assises de Rennes se réunit pour juger Mathilde. Si certains prétendent qu’elle est responsable d’actes de barbarie sur deux hommes et qu’elle doit écoper d’une peine exemplaire, d’autres sont convaincus du contraire, que c’est elle qui a subi un préjudice et qu’elle doit sortir de ce jugement libre, elle a assez souffert et déjà assez payé… 

Avis 

Ce que j’aime particulièrement chez Mathieu Menegaux, c’est sa capacité à s’emparer d’un fait divers qui arrive de nombreuses fois dans notre pays et de le façonner à sa façon pour en faire naître une histoire sombre et glauque qui laissera son lecteur KO… 

Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps, j’ai lu chaque livre de cet auteur et à chaque fois j’ai englouti l’ouvrage sans aucune pause et en apnée totale. Femmes en colère ne fait pas exception à la règle, je l’ai dévoré… 

J’ai trouvé que tout était plausible, du rdv Tinder qui vire au cauchemar à la punition immonde qu’inflige Mathilde à ces deux hommes, en passant par le délibéré des jurés aux Assises. Tout s’enchaine, tout est réaliste, la tension est palpable et on ne peut rester insensible à ce que risque Mathilde.

Forcément cette histoire nous touche, forcément elle résonne en nous avec, comme question centrale, celle de savoir jusqu’où on peut aller par vengeance ? Mathilde est-elle coupable ou victime ? Les deux hommes qui ont porté plainte contre elle ont-ils le droit de se poser en victimes ? Ce livre oblige le lecteur à interroger ses propres idées et conceptions et illustre à quel point, sur la question du consentement, nous avons encore énormément de sensibilisation à faire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s